Le Jardin Botanique du Beau Pays, est situé sur la commune de Marck, entre les agglomérations de Oye-Plage à l’Est et de Marck à l’Ouest.
La ville de Marck a été créée vers l’an 952, sur une butte de sable (altitude 6.50 m à la mairie). Le jardin est situé dans un fond argileux (altitude 2.50 m), le sol est constitué d’une épaisseur de 60 cm d’argile puis sur une roche mère de sable et de coquillages.

A l’origine, une ferme de culture et d’élevage utilisait toute la surface et s’est transformée au fil des années, c’est une longue histoire. Maintenant, la ferme du Beau Pays existe toujours pour la culture; des céréales, (blé pour le pain et l’alimentation animale, orge pour la bière, maïs pour l’alimentation animale), betterave pour le sucre,  lin pour l’huile et le textile, colza pour l’huile, pomme de terre et pois verts pour l’alimentation humaine.

  Le jardin a commencé a prendre forme un peu avant l’année 2000. Petit à petit, il a évolué, d’un potager et d’une pelouse, il est devenu un jardin de promenade avec des intérêts différents.
2004 : réalisation du jardin anglais, aménagement des courbes et plantation.
2005 : construction d’une petite serre et plantations.
2006 : plantation de Betula et de Prunus. Installation du premier banc.
2007 : réalisation du Mixed-border, et plantation de pommiers et poiriers dans le carré blanc.
2008 : agrandissement et plantation du jardin anglais, début du dry-garden.
2009 : plantation des topiaires, aménagement du cercle des planètes.
2010 : réalisation du jardin ovale et plantation d’ifs pour le protéger du vent et le clore visuellement.
2011 : entrée dans l’association des Parcs & Jardins du Nord-Pas-de-Calais. Printemps 2011, aménagement du passage du sous-bois, pour changer le sens de la visite, et agrandissement de la petite mare et plantation. Automne 2011, réalisation d’une butte de terre et de sable, recouverte de cailloux pour protéger le jardin du vent du Nord et création d’une rocaille qui protège les racines des plantes de l’humidité de l’hiver. Hiver 2011-2012 construction de la serre de production, consolidation du cercle des planètes.
2012 : construction de 2 murs pour réaliser le jardin gris, et début de plantation de la grande rocaille, aménagement de la clairière.
2013 : la rocaille continue de progresser ; le grand chantier de l’été est la reconstruction de la serre de plantes d’Australie et de Nouvelle-Zélande, aménagement d’une chute d’eau pour donner vie au centre du jardin, création d’un petit bassin dés l’entrée du sous-bois. En octobre : label Qualité Tourisme.
2014 : aménagement du belvédère, agrandissement du bassin du sous-bois et ajout d’une chute d’eau, des passages sont élargis pour faciliter la visite. Création du pont suspendu, un passage est aménagé pour rejoindre le jardin anglais. Fin 2014 création de l’allée des conifères.
2015 : Printemps ; construction diverses et aménagement de la serre des cactus. Été ; création du banc couvert. Automne ; aménagement d’un nouvel espace de visite, ouverture prévue pour mai-juin 2016. Novembre 2015, obtention du label Jardin Remarquable.

2016 : obtention du label CCVS pour la collection nationale de Pulmonaria. En juin, ouverture de la serre tropicale, espace dédié aux plantes tropicales utiles ou alimentaires. En octobre 2016, renouvellement du label Qualité Tourisme .

2017 : création du bassin Victoria, agrandissement de la zone de gravier.

2018 : élargissement des passages dans la pépinière, réorganisation de la collection de Pulmonaria, aménagement d’une serre mexicaine, pour les cactus et les plantes du désert.

2019 : création du royaume des oiseaux (ouverture fin juillet 2019)

Chaque année de nouveaux aménagements, constructions, chemins viennent organiser l’espace et de nouveaux sujets viennent enrichir l’intérêt botanique.

Deux jardiniers y travaillent, Pierre pour la conception et l’entretien, et MAP pour l’entretien et aides diverses . Des aides ponctuelles sont parfois nécessaires.

HISTOIRE DE LA VILLE DE MARCK

La ville de Marck, un peu d’histoire et de géographie, pour situer le Jardin Botanique du Beau Pays.

(source Wikipedia)
Marck est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Avec 10 608 habitants,(selon le dernier recensement 2015) il s’agit de la principale ville de l’agglomération de Calais (après la ville de Calais elle-même).

La ville de Calais est la ville la plus peuplée du département du Pas de Calais 62.

Ville côtière, c’est également elle qui marque la séparation entre la Manche et la Mer du Nord (au niveau du phare de Walde).

Historique :

Les premières traces de Marck remontent vers 57 avant Jésus-Christ. La commune s’appelait alors Marca, Marcha ou Mearc, selon les sources, des mots saxons qui signifient frontière. En effet, Marck se trouvait placée à l’extrémité Nord de la Morinie, et à la droite du « Sinus Itius », bras de mer qui entrait dans les terres, à l’emplacement de Calais.
Le 2 décembre 952, Arnoul le Vieux, comte de Flandre et abbé de Saint-Bertin, donne à sa communauté la terre de Marck, dont dépendait l’église de Pétresse. Cette donation fut ratifiée le 7 janvier 962 par le roi Lothaire. L’église Saint-Pierre existait déjà dès le VIIe siècle, puisque les historiens s’accordent à reconnaître que saint Bain y vint, à cette époque, prêcher le christianisme. Elle était établie sur le point culminant du banc des galets qui s’étend de Marck au fort Nieulay.

Bien plus tard, sous Louis XV, pendant la guerre de Sept Ans, des dispositions furent prises dans le Calaisis pour défendre la région. Le territoire de Marck servit à l’exécution de grandes manœuvres qui portèrent le nom de « Batailles de Marck ».

Géographie :

La commune de Marck est étendue sur 3154 hectares, pour une densité de 336 habitants au km2.

La mairie est située à 6 m d’altitude, sur un sol sableux. Le Jardin du Beau Pays est situé sur un sol argileux à 2,5 m d’altitude, le sous-sol est sableux avec banc de coquillages, la nappe phréatique varie de 1 à 2 m sous le niveau du sol.

The Botanical Garden of the beautiful country, is located in the commune of Marck, between the settlements of Oye-Plage East and Marck West.
The city of Marck was created to the year 952, on a hill of sand (height 6.50 m at the Town Hall). The garden is located in a clay bottom (height 2.50 m), the ground is made up of 60 cm thick clay and then on a bedrock of sand and shells.

Originally a farm culture and breeding was using the entire surface and has changed over the years, it’s a long story. Now, the beautiful country farm still exists for culture; cereal (wheat for bread and animal feed, barley for beer, corn for animal feed), beet sugar, linseed oil and textiles, rapeseed for oil, Apple of Earth and green peas for human consumption.

The Garden began to take shape a little before the year 2000. Little by little, it turned out, a vegetable garden and a stretch of lawn, it became a garden to walk with different interests.
2004: realization of the English garden, land of curves and planting.
2005: construction of a small greenhouse and plantings.
2006: planting Betulas and Prunus.Installation of the first bench.
2007: realization of the Mixed border, and planting of Apple trees and pear trees in the white square.
2008: expansion and the English garden, beginning of the dry-garden Grove.
2009: planting of the topiaries, development of the circle of the planets.
2010: completion of the oval garden and planting of yews to protect it from the wind and the close visually.
2011: entry into the association of Parks & Gardens of the northern France. Spring 2011, planning of the passage of the undergrowth, to change the meaning of the visit, and expansion of the small pond and planting. Fall 2011, realization of a mound of Earth and sand, covered with stones to protect the garden from the North wind and creating a rockery which takes away the roots of the plants of moisture in the winter. Winter 2011-2012 construction of the greenhouse production, consolidation of the circle of the planets.

2012: construction of 2 walls to achieve the gray garden, and the large rock garden planting early, development of the clearing.
2013: the rock garden continues to grow; the major project for the summer is the reconstruction of the greenhouse of plants of Australia and New Zealand, development of a waterfall to give life to the center of the garden, creating a small pool of the entrance of the undergrowth. In October: tourism quality label.
2014: the belvedere land, expansion of the pool of the undergrowth and adding a waterfall, passages are expanded to facilitate the visit. Creation of the suspension bridge, a passage is arranged to join the English garden. End of 2014 creation of the alley of conifers.
2015: creation of the Pulmonarium, space dedicated to a collection of lung and a few Boraginacees. Spring, various construction and development of the cacti greenhouse. Summer creation of the covered bench. Fall: development of a new space of visit, opening scheduled for May-June 2016. November 2015, the remarkable garden label.

2016 earned the CCVS Award for the national collection of Pulmonaria. In June, the tropical Butterfly House opening, space dedicated to tropical plants useful or food.  In October 2016, renewal of the quality tourism label.

2017 : creation of the Victoria pond, expansion of the gravel zone.

2018 : widening of passages in the nursery, reorganization of the collection of Pulmonaria, development of a Mexican greenhouse, for Cactus and desert plants.

2019 : creation of the Kingdom of birds ( opening july 2019)

Each year new development, constructions, railways organize space and new topics come to enrich the botanical interest

Two gardeners work, Pierre for the design and maintenance, and MAP for maintenance and other support. Ad hoc aid is sometimes needed.

MARCK STORY

The town of Marck, a little history and geography, to situate the Botanical Garden of the beautiful country. (source Wikipedia) Marck is a commune in the Pas-de-Calais Department in Northern France. with 10 608 inhabitants, (according to the last census 2015) this is the main city of the agglomeration of Calais (after the city of Calais itself).

The city of Calais is the most populous city in the Pas de Calais Department 62. coastal city, it is also it that marks the separation between the channel and the North Sea (at the level of the lighthouse of Walde).

History: the first traces of Marck date back to 57 BC. The commune was then called Marca, Marcha or Mearc, according to the sources, Saxon words that mean frontier. Indeed, Marck was placed at the northern end of the Morinia, and to the right of the « sinus Itius », the sea-arm that entered the land, at the location of Calais. on 2 December 952, Arnoul the old, Comte de Flandre and Abbé de Saint-Bertin, gave his community the land of Marck, which depended on the Church of Petresse. This donation was ratified on 7 January 962 by King Lothair. The Church of St. Peter already existed since the 7Th century, as historians agree that Saint Bain came to preach Christianity at that time. It was established on the highest point of the Pebble Bank stretching from Marck to Fort Nieulay.

Much later, under Louis XV, during the seven years ‘ war, arrangements were made in the Calaisis to defend the region. The territory of Marck was used for the execution of major manoeuvres which carried the name of « battles of Marck « .

Geography: the municipality of Marck is spread over 3154 hectares, for a density of 336 inhabitants per km2. The Town Hall is located at an altitude of 6 m, on a sandy soil. The garden of the beautiful country is located on a clay soil at 2.5 m above sea level, the basement is sandy with shell bench, the water table varies from 1 to 2 m below the ground.